Le portrait robot : du dessin à la main aux logiciels informatiques

Du premier portrait robot au crayon dans les années 50, à l’utilisation de logiciels informatiques, les portraitistes sont les artisans d’un précieux outil d’enquête. Ils interviennent quand il n’existe pas de photos à diffuser comme dans la récente affaire du dépeceur canadien. Ce fut aussi le cas dans les affaires du tueur Guy Georges ou plus récemment de l’assassinat du petit “Valentin” dans l’Ain (Est de la France).

Fiabilité

portrait robot apis 33Si un portrait robot ne peut être fiable à 100%, sa qualité dépend beaucoup du témoin, de son sens de l’observation, mais aussi du portraitiste. Il faut de la patience, mettre le témoin en confiance et faire preuve de psychologie car la plupart d’entres eux ont été agressés. Il faut s’attacher à faire ressortir leur traumatisme sans que ce soit trop pénible pour eux. Avec certains témoins, c’est très compliqué, mais contrairement aux idées reçues, ça l’est beaucoup moins avec les enfants car ils ont cette innocence, ils arrivent à se détacher et pour eux c’est comme un jeu. En revanche c’est plus délicat avec les personnes âgées, tellement traumatisées qu’ils n’arrivent pas à décrire l’auteur de leurs agressions.

Le portraitiste évalue l’état des souvenirs de la victime : morphologie du visage, taille, corpulence. On part d’une coquille vide à partir de plusieurs formes de visages différents, où on rajoute un nez, des yeux, des oreilles, une bouche, des cheveux … Si inconsciemment le cerveau fixe des détails comme les lunettes, un piercing, une cicatrice, une barbe, c’est plus compliqué quand il n’y a rien … Les gens ont beaucoup plus de mal avec les yeux, du fait de l’existence de plus de 855 références. Autre difficulté, la coupe des cheveux comme par exemple la coupe en brosse, non référencée dans le catalogue logiciel pour l’instant. Il faut donc s’adapter.

Une séance peut durer jusqu’à trois heures, et à l’issue du travail réalisé, une note sur 10 est attribuée pour évaluer la fiabilité du portrait robot réalisé. Le but n’est pas de reproduire exactement le suspect, mais quelqu’un qui s’en approche le plus possible pour permettre aux enquêteurs de travailler sur une hypothèse de travail : Diffusion portrait robot Stéphane Moitoiret

Nos services

De part notre formation et nos acquis, nous sommes en mesure d’intervenir à votre profit et réaliser les portraits robots informatisés dans vos affaires. Il peut s’agir d’affaires contemporaines ou cold case. Un fichier JPG de travail réalisé vous sera remis, ainsi qu’une fiche signalétique avec son code de reproductibilité, ainsi qu’un rapport d’intervention.

Une diffusion via notre plateforme pourra également être réalisée selon vos demandes. N’hésitez pas à visiter la page Enquêteur droit privé afin de découvrir le panel des services que nous sommes en mesure de vous offrir.